How to catch a shareholder

How to catch a shareholder
Pour faire le portait d'un oiseau...... (copyright Marie-Claire Ralph)

mardi 11 octobre 2011

Louis Petiet mis en examen dans le cadre des reprises SAIC Velcorex et DMC Fils

.
Les deux sociétés (respectivement branches Tissus et Fils de l'ex DMC) avait été reprises par Louis Petiet selon la formule utilisée pour Heuliez Concord : acquisition d'actifs via la promesse de fonds à venir.

Aujourd'hui, on apprend de diverses sources que Louis Petiet est mis en examen au pénal par le Parquet de Mulhouse, pour la reprise de SAIC-Velcorex en 2008, la société ayant été placée en LJ 18 mois plus tard.

Une information judiciaire a aussi été ouverte par le Parquet du Havre, concernant la reprise de la société désormais liquidée, Isotherma.

D'autre part, un candidat malheureux à la reprise de DMC Fils, la société ardéchoise Blanchard, porterait aussi plainte contre le dirigeant de BKC, après avoir été déboutée au civil.


Concernant le montage Heuliez/Heuliez Concord/Loyaltouch, il faudra attendre encore un peu.... Car si la reprise de Heuliez a avorté (tout comme, en d'autres temps, celle de Dapta), il ne fait guère de doutes que la société de Louis Petiet a participé à l'ardoise globale de Loyaltouch. Et le dossier semble suivi de près par C. Querou et Linerock Investments, une société basée aux Iles Vierges, et pourtant plus connue sur le Web pour ses logiciels vérolés que pour ses interventions financières.


Sur le marché réglementé, on attend de savoir si l'AK proposée pour combler les pertes de Montaigne Fashion Group aboutira. MFG, ex Regina, a elle aussi été reprise partiellement par L. Petiet, aux côtés de son ancien dirigeant, et présente beaucoup d'indicateurs dans le rouge : censure du forum Bourso, comptes en perte, retards de parution justifiés par la mauvaise volonté de l'ancien CAC qui aurait trainé des pieds pour transmettre le dossier, etc.


Comme le précise l'article du Monde, "le temps de la Justice n'est pas celui des affaires". Mais comme le disait aussi le proverbe : "tout vient à point pour qui sait attendre".





Sources : Les Echos; Le Monde ; L'Usine Nouvelle

.

5 commentaires:

  1. Je découvre à l'instant que les relations Loyaltouch/BKC ont fait l'objet d'une question au gouvernement et d'une réponse de ce dernier, sur :
    http://www.jean-grellier.fr/Entreprises-reprises-repreneurs

    Jean Grellier, député des Deux-Sèvres (et qui intervient pour défendre les intérêts de Heuliez) y annonce que Heuliez New World aurait intenté en février 2010 (!) une action contre Loyaltouch afin que celle-ci respecte ses engagements de partenariat avec BKC.... Heureusement que le député précise que l'accord de partenariat était "confus".

    Toujours est-il que je me demande dans quelle mesure cette intervention du Député, et l'étude du dossier qu'a du faire le Gouvernement pour lui répondre, n'ont pas pas accéléré la machine judiciaire contre L. Petiet.

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu ! Merci Deux-Troy !

    RépondreSupprimer
  3. LoyalTouch
    Dossier 99026960

    Cher Monsieur,
    Chère Madame,

    Je suis informé par Monsieur BANTON, substitut de Monsieur le procureur de la République auprès du tribunal de Nanterre, qu'un point sur l'enquête en cours à la Brigade Financière, sera fait fin novembre 2011.

    Je ne manquerai pas, bien entendu, de vous tenir aussitôt informé.

    Restant à votre disposition,

    Je vous prie de croire, cher Monsieur, chère Madame, à l'assurance de mes sentiments dévoués.



    Michel SAUBOLE

    *********************

    Merci M. Saubole

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir 23,je ne suis peut être pas sur la bonne page,mais étant renvoyé ici en prenant le mot clé BKC,je poste qd même ici cette petite info périphérique et constate qu'en France on peut publier les comptes quand on veut sans être gêné plus que cela:

    Krief Group : dévoile ses comptes... 2011, après son redressement judiciaire! Aujourd'hui à 13h48

    (Boursier.com) -- Krief Group dont la perte nette comptable 2010 avait atteint -5,74 ME, vient de communiquer ses comptes... 2011, en pleine période de publications des sociétés pour l'exercice 2012.

    Les actionnaires réunis en AG le 28 décembre dernier ont approuvé ces comptes 2011.

    Ainsi, Krief Group affiche une perte de -1,11 ME, notamment en raison d'une provision "supplémentaire prudentielle de 2 ME".

    Les comptes consolidés, prenant en compte les éléments des filiales, affichent un chiffre d'affaires de 57,02 ME, pour un résultat opérationnel courant de 6,58 ME et un résultat consolidé avant impôt de 1,81 ME.

    Le président Petiet explique : "L'année 2011 avait concerné la dernière phase de nettoyage de nos comptes après les réorganisations de début 2010, qui avaient vu l'arrêt des activités industrielles déficitaires et des plus-values dégagées sur les activités automobile et marketing opérationnel. Nous nous sommes réorientés en 2011 sur nos priorités mode, luxe et distribution sélective".

    Le groupe avait été placé en redressement judiciaire en mai 2012, avec période d'observation.

    ascona

    (Edit : Déplacé par Deuxtroy - les messages ne sont pas tous indexés, il peut être utile d'utiliser l'outil de recherche en haut à gauche)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, et pour le communiqué entier, voir sur Bourso, entrée Krief Group. Dommage qu'on n'ait pas les détails sur "la provision supplémentaire prudentielle", et sur la présence, ou pas, de mouvements avec Loyaltouch. Voici le communiqué complet, avec une liste des "succès de reprise" :

    COMMUNIQUE DE PRESSE DE LOUIS PETIET, PRESIDENT DE KRIEF GROUP:



    Le 28 décembre 2012, les actionnaires de Krief Group se sont réunis en Assemblée Générale pour adopter à l’unanimité des 14.127.738 voix exprimées, le bilan et le compte de résultat arrêtés au 31 décembre 2011, qui aux normes IFRS ont fait ressortir pour les comptes sociaux, après une provision supplémentaire prudentielle de 2.000.000 €, une perte nette de 1.111.025 €, perte divisée par 5 d’une année sur l’autre, ainsi que les comptes consolidés faisant ressortir un chiffre d’affaires de 57.023.000 € pour un résultat opérationnel courant de + 6.582.000 € et un résultat consolidé avant impôt de + 1.811.000€, multiplié par plus de 3 d’une année sur l’autre, les capitaux propres part de groupe s’élevant à + 3.972.000 € pour un total de capitaux propres de + 23.509.000 € en augmentation d’une année sur l’autre de + 3.662.000 €.


    L’année 2011 avait concerné la dernière phase de nettoyage de nos comptes après les réorganisations de début 2010, qui avaient vu l’arrêt des activités industrielles déficitaires et des plus values dégagées sur les activités automobile et marketing opérationnel. Nous nous sommes réorientés en 2011 sur nos priorités mode, luxe et distribution sélective.


    Notre groupe s’appuie sur le jugement en redressement judiciaire qui est intervenu en date du 15 mai 2012 avec période d’observation pour mettre à plat sa situation complète et préparer un avenir sur des bases saines et solides, comme le succès des reprises de DMC, DMC NEW WORLD, MONTAIGNE FASHION GROUP et LOLA avec notre partenaire de long terme JEKETI MAR montre la voie.


    Pour tout contact – Louis PETIET au 01 53 05 80 00

    RépondreSupprimer

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Le site est modéré.

Pour poster, indiquez de préférence votre compte google si vous en possédez un et acceptez de ne pas être anonyme, afin que votre commentaire ne risque pas d'être effacé par la suite. A défaut, indiquez votre pseudo en choisissant l'option "nom/url".